Songhaï, la ferme miracle

Le terme Songhaï désigne l’ancien empire du Niger, sans doute l’un des plus puissants d’Afrique, mais c’est également aujourd’hui le nom d’une ferme pas comme les autres. Issue de l’imaginaire puis de la sueur du front du Frère Godfrey NZAMUJO, elle démontre qu’il est possible de produire autrement.

Le principe est de construire une ferme autosuffisante grâce à des activités complémentaires et codynamiques. Ainsi par exemple les déchets alimentaires sont étalés sous un hangar où les mouches viennent tranquillement y pondre. De ces oeufs éclosent des larves qui sont récupérées pour nourrir les poissons situés dans les bassins juste autour du hangar. Ainsi pas de pertes et une production basée sur des intrants produits sur place.

Et ce n’est que l’un des nombreux exemple issu du système songhaï, qui a développé un véritable savoir-faire en terme de production raisonnée. On y pratique l’élevage et la culture mais on y trouve aussi un atelier de fabrication de machines agricoles simples, adaptées aux exigences du terrain. Songhaï est aujourd’hui également une école pour tous les apprentis producteurs du continent et un centre de transformation des denrées alimentaires.

Grâce à cette maîtrise de sa production et à ce savoir-faire très réfléchi, Songhaï est aujourd’hui autosuffisante et n’est plus subventionnée depuis des années. Depuis ce succès la ferme a connu la visite de nombreux dirigeants africains et son modèle s’étend naturellement sur tout le continent.

About the author

Julien PartirDeRien

View all posts

Facebook comments:

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *