Annajah, un professeur particulier pour tous les élèves du Maroc

L’un des domaines où la digitalisation est sans doute en train d’avoir l’un des plus  gros impact est celui de l’éducation. Imaginez un monde où tous les cours du primaire à l’université en passant par le lycée, sont accessibles à tous en ligne dans des formats de qualité et avec une pédagogie intégrée.
Certes tous les problèmes ne seraient pas résolus (difficile de remplacer parfois totalement la formation « de visu par exemple), mais avouez tout de même que ça mettrait un sacré coup pied de la fourmilière pour une véritable démocratisation mondiale de la formation.

Et bien c’est un peu ce qui est en train de se passer. Depuis 2012 et l’arrivée de Coursera, l’un des premier MOOC. Mais qu’est-ce qu’un MOOC me direz-vous ? Ce mot signifie Massive Open Online Courses : leur mission est de démocratiser l’accès aux cours en ligne des plus grandes écoles des Etats-Unis en commençant par Stanford.

Depuis, de nombreuses plateforme de formation émergent aux quatre coins du monde pour les élèves mais aussi les passionnés plus âgés qui voudraient continuer à apprendre. Citons par exemple Khan Academy, l’une des plus connues à ce jour.

Côté Maroc, l’un des derniers nés a attiré notre attention. Il s’appelle Annajah.ma. A destination des lycéens des branches scientifiques et économiques, il met en avant sa conformité avec le programme officiel marocain, bon point ! Lancé en novembre 2014, il compte aujourd’hui 1000 à 2000 élèves par jour, venus pour réviser leurs cours et approfondir les points qu’ils auraient mal compris sur les bancs de l’école.

L’année 2015 a été un bon cru pour eux puisqu’ils concluent un partenariat avec Samsung au Maroc et remportent le titre de la Start Up de l’année 2015 du  Startup Maroc Championship, pour représenter le Maroc à la Collision Conference de las Vegas en avril dernier.

D’autres plateformes de formation à destination des écoliers ont elles aussi ouvert au Maroc parmi lesquelles kezakoo. A noter également le partenariat récent entre France Université Numérique (FUN) et le ministère de l’enseignement supérieur marocain, qui risque bien d’accélérer le processus des MOOC pour les universités marocaines.

L’éducation en ligne au Maroc semble donc avoir un avenir radieux et il y a fort à parier pour que d’autres jeunes pousses émergent dans ce secteur dans les années à venir.

About the author

Julien PartirDeRien

View all posts

Facebook comments:

1 Comment

  • Le monde digital est en train de prendre une place considérable. Quoi que en Afrique on ne compte que 16% d’internautes, ce taux représente déjà une part importante. Sans doute, d’ici peu toutes les formations ou presque seront accessibles sur le web. Il appartient aux avisés de commencer à s’adapter. Cela représente également d’énormes opportunités de business. Pour profiter, vous devez commencer par vous former. Vous pouvez le faire déjà en restant chez vous comme je l’ai fait pour créer le site http://www.reussiteetprosperite.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *