5 conseils pour que son business plan ne reste pas dans les tiroirs

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je m’attaque un gros morceau, une pièce majeure autant pour l’investisseur que l’entrepreneur : le fameux business plan !

3728782657_0296899f36

Le business plan est l’expression d’un projet économique. Il détaille son fonctionnement et sa stratégie, et surtout donne des estimations et des projections du projet.

Via cet article, et je peux vous le dire tout de suite une série d’article à venir, mon but est triple :
– Tout d’abord élaborer pas à pas mon propre business plan pour partirderien. Je me mets donc dans la peau de tout entrepreneur et je pourrai vous faire part des mes difficultés de mes questionnements.
– Deuxièmement déterminer si il y a des spécificités propres à l’Afrique dans l’établissement d’un business plan.
– Enfin, je cherche un moyen de simplifier au maximum le business plan. Si vous êtes un entrepreneur ou un investisseur vous avez surement régulièrement beaucoup d’idées de business potentiels. Vous devez être capable de le mettre sur papier très rapidement à la fois pour communiquer et travailler sur ces potentiels. Hors le business plan, surtout pour une personne novice, est parfois long à produire. Mon but est donc d’en créer une version ultra simplifiée et ultra rapide pour que vos business plan jaillissent aussi rapidement que vos idées.

Mais pour commencer voici déjà 5 conseils :

Faîtes le vous même !
Ça prend du temps, c’est clair ; d’autres personnes peuvent le faire mieux que vous, c’est vrai aussi, et pourtant je vous conseille vivement de le faire vous même, au moins dans sa première version. Vous comprendrez et vous réfléchirez ainsi mieux à tous les rouages qu’implique votre business. Vous constaterez les domaines dans lesquels vous êtes plus faibles, ceux que vous aurez le plus de mal à rédiger. Sur ces points vous saurez que vous devez vous former ou vous faire aider dans le montage de votre entreprise. L’idéal étant d’avoir des associés complémentaires.

Ne l’oubliez pas ! 
Votre business plan ne doit pas être montré une fois à vos investisseurs potentiels puis finir sa vie tristement au fond d’un tiroir ! C’est la projection de votre futur business,  son point de départ, mais la réalité sera surement différente. Vous devez dès lors prévoir de le compléter avec les évolutions réelles pour pouvoir examiner les écarts. Prévoyez des indicateurs que vous pourrez suivre et mettez le tout en ligne pour vous puissiez n’importe quand et n’importe où les consulter et les compléter. L’ensemble de ces documents constituera le carnet de bord de votre entreprise et vous apprendra énormément.

Commencez tout de suite !
Commencez le business plan avant même d’avoir une idée très précise de ce que vous voulez faire. Ayez des hypothèses, faîtes de vrai tests avec des clients. Pour que le jour où votre idée de business est définitive, vous puissiez montrer qu’elle ne sort pas de votre chapeau, qu’elle est fondée sur des essais, des expériences précis.

Tout le monde doit pouvoir le comprendre
Votre business plan n’est pas fait que pour votre banquier (une erreur très souvent commise) ! C’est un outil de communication à part entière que chacun doit pouvoir comprendre, c’est presque un exercice de vulgarisation. Donc soyez graphique et visuel Ne pas oubliez pas les résumés, les notes, les remarques, les points synthétiques et l’aspect visuel de votre document.
Commencez petit, mais pensez grand !
Bien souvent les business plans de start-up mettent l’accent sur la description de leur idée géniale. Evidemment c’est très important, mais ce qui l’est encore plus pour les investisseurs c’est de savoir comment les fondateurs vont passer la start-up à l’entreprise et comment celle-ci va grossir. Il est donc hyper important de montrer quels seront vos leviers de croissance et de montrer que vous y avez réfléchis.

A venir donc une série d’articles sur la manière de faire son business plan, notamment :

Le business Model en un coup de crayon
Le compte de résultat prévisionnel en quelques minutes, même pour un novice
Les plans de financement les plus malins
Les ressources indispensables

About the author

Julien PartirDeRien

View all posts

Facebook comments:

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *